Et si le laps d’un moment, vous vous imaginiez pousser la porte d’une psy et vous vous imaginiez-vous retrouver devant elle…. Est-ce que vous l’avez déjà imaginé ou peut-être l’avez-vous déjà fait ?

Il y a tant d’hommes et de femmes qui ont poussé ma porte, parfois de leur plein gré, parfois avec une appréhension au ventre et parfois parce qu’ils ont pensé qu’ils n’ont pas d’autres choix de le faire… J’ai parcouru un bout de chemin avec ces hommes et ces femmes, parfois court, parfois long. Puis ils sont tous repartis : certains métamorphosés, obtenant ce qu’ils cherchaient ou faisant des belles « découvertes », et puis d’autres qui sont partis déçus et mécontents.

Et oui… une période difficile dans la vie pousse beaucoup d’hommes et de femmes à pousser ma porte : il s’agit souvent de personnes qui souhaitent aller mieux, de personnes qui se posent des tas de questions, de personnes qui ont su de se détacher de leurs préjugés sur mon travail, de personnes qui se sont montré curieuses vis-à-vis de leur propre monde interne malgré la souffrance qui l’y habite, de personnes qui prennent leurs courages à deux mains pour se faire aider pour affronter leurs peurs et de personnes qui…….et je pourrai encore et encore vous énumérer les caractéristiques de ces hommes et de ces femmes qui ont poussé ma porte.

Et lorsque vous ferez partie de ces personnes qui pousseront ma porte, lorsque vous vous intéresserez à votre monde interne à travers mon travail, que pensez-vous découvrir ?

Photo par Dragana Lehmann