Parcours

Il est évident à chacun d’entre nous que rien ne vaut une rencontre avec une personne pour s’en faire une idée. Mais hélas, cela n’est pas toujours possible ! Profitons donc de « ce pont » entre vous et moi, l’internet, pour que vous en appreniez un peu plus sur moi. Je n’ai pas l’intention de vous achever en nommant les études que j’ai faites ou les livres que j’ai ingérés (certains m’ont donné des indigestions !), je vais donc survoler mon parcours.

Du côté de mes études, j’ai entamé mes études en psychologie à l’Université de Lausanne et je les ai continuées à l’Université de Genève, pour obtenir d’abord ma licence, puis mon diplôme. Puis j’ai effectué ma formation post-grade en approche systémique, auprès de CEFA à Genève, pour devenir psychologue-psychothérapeute FSP.

Une fois ce titre en poche, je me suis orientée vers des formations qui m’ont permis d’acquérir des outils psychothérapeutiques rapides et efficaces. Je me suis donc formée en:

  • EMDR (Eye Movement desensitization and Reprocessing)
  • Hypnose médicale
  • IFS (Internal Family System)
  • Psychothérapie Sensori-motrice
  • Psychothérapie du troubles dissociatifs
  • ICV (Intégration du Cycle de la Vie)
  • Thérapie de couple axé sur l’émotion (TCE ou EFT)

et des tas d’autres petites et grandes formations pour compléter ce que j’appelle ma « boîte à outil ». À travers toutes ces études et mes formations, j’ai appris que je suis une passionnée ! Passionnée par mon travail, par le monde interne de nous « les êtres humains » et par son immensité (même si parfois vous le trouvez si serré, si étroit et si étouffant).

Du côté de ma pratique, j’ai commencé à travailler à l’Hôpital de Genève (HUG) pour côtoyer les adultes au service d’abus de substance. Puis j’ai continué à la clinique de la Métairie, à la section générale, et enfin je me suis installée en cabinet. À travers toutes ces institutions, j’ai eu le plaisir d’apprendre à connaître beaucoup de monde et, par la même occasion, de rencontrer une large gamme de « problèmes » chez mes patients. Cela m’a rendu patiente, curieuse, cherchant des perspectives pour le changement, persévérante, etc. J’ai appris en un mot : collaborer avec mes patients, pour qu’on puisse atteindre ce qu’on souhaite.

Cependant, une chose me parait de plus en plus claire : c’est que mon parcours de psy, sans l’apprentissage de l’école de la vie, ne ferait pas de moi une « bonne » psychologue. Peut-être que j’ai quitté les bancs de l’Université depuis longtemps, mais je reste une élève de l’école de la vie et j’apprends inlassablement. J’ai appris que nous avons tous des ressources internes insoupçonnées, mais que certaines situations dans la vie (aussi petites qu’elles puissent vous paraître) les ensevelissent. Il devient ainsi si difficile d’atteindre nos ressources… on est en quelque sorte embrouillé… fourvoyé.

Savez-vous qui m’a appris beaucoup plus que mes études universitaires en psychologie ? Justement ce sont ces hommes et ces femmes qui ont poussé ma porte et qui ont décidé de faire un bout de chemin avec moi. On a appris ensemble quelles sont nos ressources, comment regarder la vie dans sa totalité, comment décoder notre monde interne et TOUT CELA en s’accompagnant, en collaborant et en échangeant. Ce bout de chemin, ces hommes et ces femmes auraient peut-être pu le faire seul, mais n’est-ce pas mieux lorsqu’on est accompagné ? C’est aussi ça un peu l’humanité…